Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

Pascal Pavageau : « Défendre le service public, c’est faire la République. Le construire, c’est faire l’Histoire »


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Ouverture de la 107e Conférence Internationale du Travail de l’OIT : « Faire régner l’esprit du tripartisme »

Publiée le 30/05/2018

84eaed791332b149873a48c216bd0e7b

La 107e Conférence Internationale du Travail (CIT) s’est ouverte le lundi 28 mai 2018 et se réunira jusqu’au 8 juin 2018 à Genève.

Elle réunit plus de 5 000 délégués travailleurs, employeurs et gouvernementaux des 187 États membres de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Pour Force Ouvrière, Marjorie Alexandre est cette année titulaire de la délégation des travailleurs français. La délégation FO se compose également d’Yves Veyrier et de Matthieu Paillole. A noter que Cécile Kohler (FNEC-FP-FO) fait partie de la délégation de l’Internationale de l’Education.

Violence et harcèlement contre les femmes et les hommes dans le monde du travail, coopération pour le développement à l’appui du développement durable, dialogue social et tripartisme sont au menu de trois Commissions de la Conférence.

La Commission d’application des normes se penchera quant à elle sur le temps de travail et sur une liste de 24 cas de violations graves aux normes du travail sur l’ensemble des continents.

Dans son discours d’ouverture, Guy Rider, Directeur Général de l’OIT, a insisté sur la nécessité de faire régner l’esprit du tripartisme, rappelant que nous avons besoin de dialogue social pour dépasser tous les obstacles. A la veille du centenaire de l’OIT en 2019 et dans un contexte de réforme du système multilatéral, il est en effet fondamental d’affirmer le rôle crucial de l’Organisation et notamment de son système de contrôle et de suivi des normes internationales du travail. Le mandat de justice sociale adopté en 1919 est loin d’être une réalité aujourd’hui, dans un monde où les droits fondamentaux sont sacrifiés sur l’autel d’une mondialisation sauvage.

S’appuyant sur son rapport à cette 107e session de la CIT, Guy Rider a également dénoncé des progrès lents et inégaux pour trouver la voix de l’égalité et appelé à la tolérance zéro concernant la violence et le harcèlement au travail.

Pascal Pavageau se rendra le 5 juin prochain à Genève, où il interviendra au nom des travailleurs français en séance plénière dans la Salle des Assemblées du Palais des Nations.

Lien permanent Nom de l'auteur