Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Journée d'action pour les Retraités le 15 mars

Publiée le 12/03/2018

Cc7b27b32ea94d5a9e6610df01e51001

L'augmentation de la CSG (passage du taux de 6,6 % à 8,3 %) est devenue bien concrète dès réception de nos bulletins de pension de janvier. Ce sont des dizaines d'euros qui manquent encore en février ! Au total, cette ponction inédite concernant environ 10 millions de retraités devrait rapporter à l'Etat quelque 4,5 milliards d'euros en une année alors même que nos pensions sont d'ores et déjà bloquées (pas de revalorisation quel que soit le montant de l'inflation) pour toute l'année 2018.

Nos organisations syndicales de retraités (groupe des 9) sont dans l'action unitaire pour dénoncer cette hausse de la CSG de 25 % depuis septembre dernier : manifestation le 28/9 de 500 retraités à Poitiers, 80 000 partout en France pour dénoncer ce coup de bambou. Début 2018, elles éditaient une carte postale à adresser au président de la République : plus de 600 sur Poitiers ont été collectées et adressées à M Macron, des dizaines de milliers lui sont parvenues de tout le pays, lui arrivent encore...

Ne se résignant pas, le groupe des 9 appelle à une nouvelle journée d'action sur le même thème le 15 mars prochain.

Ce 15 mars sera donc une nouvelle étape de mobilisation pour nous : l'intersyndicale de retraités de la Vienne appelle toutes celles et tous ceux qui le peuvent, retraitées/retraités et actifs (qui sont les retraités de demain) à se rassembler à 14h30 place Coïmbra à Poitiers.

Parallèlement, elle invite chaque retraité(e) à se saisir de la proposition de courrier (ci-joint) à envoyer en Franchise Postale au président de la République (indiquer FP à la place du timbre) après l'avoir complété, voire modifié.

Après notre carte postale de "bons" voeux, M Macron doit recevoir un maximum de lettres lui signifiant notre désaccord et combien chaque retraité perd concrètement chaque mois depuis le 1er janvier.

De notre côté, nous continuons à interpeller nos parlementaires et nous ne cèderons pas : avec votre participation, nous pouvons faire reculer M Macron

Lien permanent Nom de l'auteur