Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

Prélèvement à la source : Bercy doit aller au bout


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Paradis Paper : Rien d’étonnant car rien n’est fait pour que ça cesse !

Publiée le 06/11/2017

952322a84a33b0709f1928e3fcc0f74a

Pour FO Banques et Sociétés Financières, les dernières révélations intitulées « Paradis Paper » ne sont pas une surprise.

En effet, malgré nos démarches auprès des ministres et des présidents ainsi qu’auprès de la Commission Européenne, trop peu de choses ont été faites.

La loi bancaire mise en oeuvre sous François Hollande est bien trop timide, même si elle oblige à plus de transparence et plus de ratios prudentiels, elle ne va pas encore assez loin.

Pour preuve, les nombreuses affaires et amendes récentes dont ont été victimes les banques françaises ces derniers temps.

Pour FO Banques et Sociétés Financières, il est grand temps d’aller plus loin et de compléter la loi bancaire et les lois européennes afin d’obtenir encore plus de transparence dans une finance où l’optimisation fiscale est trop souvent proche de la « fraude fiscale ».

Le deuxième point sur lequel il faudrait agir afin d’éviter les milliards d’évasion fiscale est le renforcement de la loi permettant de protéger les lanceurs d’alerte.

La loi Sapin 2 ne suffit pas ! FO Banques et Sociétés Financières revendique un réel statut protecteur permettant :

une sécurité juridique du lanceur d’alerte ;
une sécurité financière du lanceur d’alerte ;
une sécurité physique du lanceur d’alerte et de sa famille.

C’est uniquement à ces conditions que l’on pourra lutter contre le scandale de l’évasion fiscale à grande échelle.

Dans une période où le gouvernement souhaite réduire les déficits (retraites, Sécu, budget de l’État...), il serait bon que les multinationales et certains millionnaires ne puissent plus contourner allègrement l’impôt aux yeux et vu de gouvernements complices...

FO Banques interpellera dans les prochains jours le Président Macron et son gouvernement sur ces sujets car pour FO Banques, il est urgent d’agir !

FO Banques et Sociétés Financières dit non à la fraude et à l’évasion fiscales et revendique la fin des paradis fiscaux.

Lien permanent Nom de l'auteur