Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

EHPADs de COUHE et CHAUNAY à vendre ?


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Les maisons de retraite ont besoin d’être soignées

Publiée le 20/09/2017

1eecaa20f5ed079d712aa57d62990684

Une mission parlementaire « flash » dénonce les sous-effectifs et une tarification « de type kafkaïen » dans les maisons de retraite. FO partage le constat, mais souhaite des remèdes plus audacieux.

Une mission parlementaire « flash » sur la situation des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) a rendu ses conclusions le 13 septembre, après avoir auditionné les acteurs du secteur en quinze jours chrono. Les résidents sont aujourd’hui plus âgés et plus dépendants, les effectifs insuffisants et les conditions de travail très dégradées. Le taux d’absentéisme dans les Ehpad atteint aujourd’hui 10 % en moyenne et les accidents du travail y sont deux fois supérieurs à la moyenne nationale. L’absence d’infirmier de nuit dans la majorité des établissements conduit souvent à des hospitalisations aux urgences qui auraient pu être évitées. À cela s’ajoute une réforme de la tarification « de type kafkaïen », sans oublier un reste à charge important pour certains d’entre eux, avec un coût d’hébergement de 2 000 euros en moyenne : les constats de la mission « flash », présentés par la députée Monique Iborra, sont largement partagés par les organisations syndicales, les organisations d’employeurs et de directeurs et les départements. Les remèdes proposés laissent en revanche FO un peu sur sa faim. La mise en place rapide d’un groupe de travail sur la revalorisation du statut des aides-soignantes et le maintien en 2017 des contrats aidés dans les Ehpad sont des mesures qui vont dans le bon sens, indique Luc Delrue, secrétaire fédéral à la Fédération des Services publics et de Santé FO (SPS FO).

FO pour le retrait de la réforme de la tarification dans les Ehpad

Mais FO juge les propositions sur la réforme de la tarification trop timorées. Tandis que la mission parlementaire préconise une évaluation de la réforme, en vue d’éventuelles modifications, FO en demande le retrait pur et simple. La fédération syndicale s’étonne par ailleurs que la mission parlementaire laisse de côté une mesure du plan Solidarité grand âge de 2005 : l’instauration dans les Ehpad d’un taux d’encadrement d’un agent pour un résident. La disposition devait être mise en œuvre au plus tard en 2012, mais elle n’a jamais vu le jour. Le plan Grand âge a été stoppé en raison de la politique de baisse des dépenses publiques, fustige Luc Delrue.

La ministre de la Santé pourrait annoncer de premières décisions le 25 septembre, lors d’un comité de suivi de la réforme. La fédération SPS FO, qui a été auditionnée par la mission parlementaire « flash », demande désormais à être reçue au ministère.

10 % : C’est le taux moyen d’absentéisme dans les Ehpad et les accidents du travail y sont deux fois supérieurs à la moyenne nationale.

Lien permanent Nom de l'auteur