Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

Grandes manœuvres chez Carrefour


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Les Experts, Matignon : la méthode managériale ?

Publiée le 28/06/2017

44c73bf4cedd02bf4aee39d47cad4170


Après le remaniement, la composition du nouveau gouvernement, tout comme les profils de certains des nouveaux élus à l’Assemblée nationale, ont conduit la presse à s’interroger sur l’arrivée au pouvoir d’un esprit managérial d’entreprise. Aperçus.

L’Obs
Une équipe de technos inconnus du grand public pour qui la fonction de ministre est une étape professionnelle mais ne constitue, en aucune manière, un tremplin politique ». Ainsi, ces ministres ressemblent plus aux cadres dirigeants d’une grande entreprise qu’aux ambitieux des années Chirac, Sarkozy et Hollande, pour qui les ministères ne constituaient qu’un marchepied vers les sommets du pouvoir ». Pour les coacher, « la marge de manœuvre du Premier ministre Édouard Philippe est réduite au minimum. Premier équipier de l’hyperprésident Macron, il agit comme un manager du gouvernement.

Le Figaro
Managers, team building : comment Macron veut mener son gouvernement... Selon quarante siècles de pyramides ? L’exécutif veut une gouvernance pyramidale, avec deux niveaux de pouvoir. Comment cimenter l’équipe gouvernementale ? Comment faire en sorte que les 29 ministres, managés par le chef du gouvernement Édouard Philippe, tirent dans le même sens ? Après avoir innové en mettant en place des conseillers communs entre l’Élysée et Matignon, actuellement au nombre de dix, Emmanuel Macron a expérimenté lors du remaniement la nomination d’une ministre et de secrétaires d’État sans attributions précises, à moins peut-être celles de gérer les ressources humaines gouvernementale qui devraient acquérir plus de cohésion lors du séminaire de la « dream team » à Nancy à la fin du mois de juin.

Challenges
Côté élu, on embauché des juniors qui en veulent : Plus de neuf députés LREM sur dix s’assoient pour la première fois sur les bancs de l’Assemblée —contre 40% des élus LR et 6% des socialistes— et 190 n’ont pas d’autre mandat. Notre méthode de sélection des candidats a marché, se félicite Jean-Paul Delevoye, 70 ans, ancien directeur de sociétés agroalimentaires et plusieurs fois ministre. Il était président de la commission des investitures d’En marche !, chargée de trier les 16 000 CV reçus via Internet. Comme quoi les candidatures spontanées sur Internet marchent...

Le Monde
Et voilà que la culture managériale entre à l’Assemblée nationale. C’est devenu une marque de fabrique. La République en marche (LRM) puise dans les méthodes de l’entreprise les ferments de son renouvellement. Même chose côté exécutif, où on passe en boucle Les Experts, Matignon, car, peu l’ignore désormais, nous avons un gouvernement d’experts. On ne sait plus trop si c’est les intéressés qui se qualifient ainsi ou la presse, tant ils semblent parler d’une même voix. Toujours est-il que nous sommes gouvernés par des experts. [...] Et être expert, c’est, selon Le Petit Robert, avoir acquis par l’expérience, par la pratique, une grande habileté. Synonymes : adroit, exercé, expérimenté, habile, capable, compétent, éprouvé, etc. Nous avons donc un gouvernement proche de la perfection, il fallait le souligner. Entre des mains si sûres, y aura-t-il un habile détricotage du droit du travail lors d’un été en pente douce ?

L’Express
Ce qui est sûr, c’est qu’il y a du travail sur la planche en ces débuts de vacances : Le projet de loi permettant de réformer par ordonnances le Code du travail, promesse phare d’Emmanuel Macron, est présenté ce mercredi (28 juin) en Conseil des ministres, avec comme principale philosophie d’accorder plus de flexibilité à l’entreprise. [...] Cette réforme va plus loin que la très décriée loi travail, qui avait déclenché l’an dernier la pire crise sociale sous un gouvernement de gauche, avec plusieurs mois de manifestations. Cependant cette fois, l’exécutif a mis les formes, proposant aux organisations syndicales et patronales une série de concertations, qui vont se poursuivre tout l’été, parallèlement au parcours parlementaire du texte. Les parallèles vont-elles se toucher ?

Ouest-France
Vous le saurez dès cet été en suivant le « feuilleton législatif et estival, baptisé réforme du Code du travail ! C’est l’une des priorités du nouveau Président, qui veut procéder par « ordonnances ». Prévues par l’article 38 de la Constitution, elles permettent au gouvernement de prendre, pendant un temps limité, des mesures relevant normalement du vote du Parlement. Principal avantage : la célérité. Nous voulons aller vite, confirme Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. Mais la vitesse n’est pas conseillée en été, d’autant que ne manquent pas les points chauds.

Lien permanent Nom de l'auteur