Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

Cheminote : Elle met sa passion du droit au service du syndicat


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Taxer les billets d’avion pour financer CDG Express ? Une mauvaise idée qui serait grave de conséquences

Publiée le 01/09/2016

Ed80188d4b4fdf248eb0de74eb0c8c74

Selon plusieurs médias le gouvernement aurait l’intention d’introduire à partir de 2017 une nouvelle taxe sur les billets d’avion au départ et à l’arrivée de l’aéroport de Charles-de-Gaulle. Cette nouvelle taxe aurait pour objectif une contribution au financement d’une future liaison ferroviaire « CDG Express ».

Si la Fédération de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services (FEETS-FO) se félicite du développement des liaisons rapides vers les aéroports, elle dénonce le retard pris alors que la plupart des grands aéroports internationaux dans le monde en sont déjà dotés.

Dans le même temps, la FEETS-FO condamne l’intention du gouvernement d’imposer une nouvelle taxe sur les billets d’avion pour financer le projet.

Elle rappelle que le transport aérien en France est déjà largement mis à contribution et lourdement taxé (Taxe Chirac, charges de sûreté, etc.) ce qui introduit des distorsions de concurrence au détriment des compagnies aériennes françaises. Toute nouvelle taxation ne manquerait pas d’aggraver cette situation.

La FEETS-FO rappelle les pertes d’emplois conséquentes subies par le transport aérien en France ces dernières années, aussi elle juge inconsciente toute velléité des pouvoirs publics d’accroître les taxes sur le secteur. Comme par le passé, le patronat va arguer de ces taxes pour bloquer les négociations en cours et à venir. Pour la FEETS-FO les salaires et l’ensemble de la rémunération ne peuvent être l’objet de chantage.

Communiqué de la la Fédération de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services (FEETS-FO

Lien permanent Nom de l'auteur