Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

Niveau de vie des ménages : les inégalités vont s’accroître


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

FO sur les rails pour faire entendre sa voix à la SNCF

La campagne pour les élections professionnelles à la SNCF du 19 novembre a été lancée le 24 septembre au siège de la confédération, devant 300 militants.

Publiée le 25/09/2015

B6b16a3978df195fdeacbf387fff8ce8

 Clips vidéo, application mobile, quiz… l’organisation déploie les grands moyens pour dépasser la barre des 10%.
« Redressons la voie ! destination représentativité », c’est le slogan de FO en campagne. Le visuel qui l’accompagne représente des rails partant en zigzag. Les outils de propagande ont été élaborés par le secteur développement de la confédération, la fédération FO cheminots et une entreprise de communication, sur la base des revendications des militants : défense du statut, de l’emploi et augmentation des salaires.

Outre les traditionnels tracts, affiches et autocollants, l’application mobile, le site internet ou les témoignages vidéos de cheminots ont été chaudement applaudis. Mais c’est incontestablement le clip « Epicoutai », où des militants chantent leurs revendications sur la musique de Stromae, qui a remporté le plus vif succès.
Et Jean-Claude Mailly, venu apporter son soutien aux cheminots, participera à une « tournée des gares » en octobre avant un meeting à Paris le 5 novembre.

Retourner à la table des négociations
« On n’a jamais eu d’aussi beaux outils pour aller à la rencontre des salariés », se réjouissent Khaled et Hélène, délégués FO à la gare Saint-Lazare. L’objectif est de dépasser le seuil de 10%, « pour retourner à la table des négociations », comme l’a rappelé François Grasa, secrétaire général de FO Cheminots. Lors du dernier scrutin en mars 2014, FO avait raté la représentativité de seulement 600 voix.
L’enjeu est d’autant plus important que la loi d’août 2014 sur la réforme ferroviaire a éclaté la SNCF en trois établissements et attaque les statuts et la réglementation du travail. FO revendique le retour au monopole public d’Etat.

Lien permanent Nom de l'auteur