Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

Prélèvement à la source : Bercy doit aller au bout


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Prospective : Quels métiers en 2022 ?

Publiée le 20/07/2015

Où seront les réserves d’emploi dans les années à venir ? Quelles sont les professions en voie d’extinction ? La Dares analyse, secteur par secteur, les évolutions attendues et leurs conséquences sur l’emploi.

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) a publié, ce printemps, une étude prospective sur les évolutions de l’emploi par métiers et secteurs d’activité. Cette étude a été réalisée avec France Stratégie (ex-Commissariat général du Plan) et, par les détails qu’elle fournit concernant les évolutions attendues sur dix-neuf domaines professionnels, elle dresse un « panorama général de l’emploi et des postes à pourvoir par métier ».

Trois scénarios ont été modélisés par la Dares. Un scénario « cible », un scénario de « crise » et enfin un « central ». Selon le scénario envisagé, entre 735 000 et 830 000 postes par an seraient à pourvoir entre 2012 et 2022. Mais seuls 20 % de ces « postes à pourvoir » correspondraient à des créations nettes d’emplois, les 80 % restants seraient des remplacements de départs à la retraite, estimés à environ 620 000 par an sur la période.

Une poursuite de la tertiarisation des emplois ?
Les emplois administratifs de la fonction publique tout comme les emplois de secrétaires connaîtraient un repli entre 2012 et 2022 selon la Dares. Les métiers agricoles reculeraient également en nombre d’emplois. En revanche, les métiers du commerce et des services poursuivraient leur développement. Vieillissement de la population oblige, de nombreuses créations d’emplois, tant dans les professions du soin (à l’exception des médecins) que dans les services aux personnes, sont attendues.

D’un point de vue industriel, les effectifs se stabiliseraient. « Les pertes d’emplois seraient moins fortes que par le passé parmi les ouvriers peu ou non qualifiés de l’industrie », affirme la Dares, qui indique également que pour certains métiers d›ouvriers qualifiés des créations de postes sont attendues.

Stabilité des catégories socioprofessionnelles
Les évolutions de répartition des emplois entre catégories socioprofessionnelles seraient moins importantes pour la Dares entre 2012 et 2022 que lors des dix années précédentes. L’emploi dans les métiers très qualifiés, principalement les métiers de cadres, continuerait à augmenter comme chez les professions intermédiaires.

Les réservoirs d’emploi selon la Dares
Les agents d’entretien, les aides à domicile, les enseignants, les aides-soignants et infirmiers, les cadres des services administratifs, comptables et financiers, les conducteurs de véhicules et les vendeurs constituent les professions qui connaîtront le plus grand nombre de postes à pourvoir dans les prochaines années.

Pour autant, quel que soit le scénario retenu, les ouvriers et les employés représenteront toujours plus d’un salarié sur deux en 2022.

Focus : L’augmentation de la part des femmes dans l’emploi se poursuit
L’analyse de la Dares estime qu’en 2022, les femmes pourraient représenter 49,1 % des personnes en emploi contre 47,7 % en 2012. En effet, hors des informaticiens, la part de femmes parmi les cadres a augmenté à la fois dans les secteurs où elles sont déjà majoritaires (juridique, médecins, information et communication…), mais également dans ceux où elles restent minoritaires (transport, bâtiment, logistique, chercheurs, ingénieurs et cadres de l’industrie…).

Lien permanent Nom de l'auteur