Les actualités de l’Union départementale FO Vienne

Emploi : la Société Générale en pleine décroissance


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Lettre aux Parents d’élèves en collège, et plus généralement aux Citoyens

Le Syndicat FO des lycées et collèges explique son analyse de la réforme

Publiée le 10/06/2015

Notre syndicat s’adresse à vous pour vous communiquer son analyse de la réforme du collège dont nous demandons le retrait en intersyndicale :
- dès la rentrée 2015, les heures pour l’accompagnement éducatif (qui permet le soutien, les clubs, etc.) disparaîtront.

Si cette réforme s’applique,
- une langue ancienne ne sera plus proposée dans tous les établissements, les horaires actuels n’existeraient plus (534 457 élèves suivaient ces options en 2013 – chiffres DEPP de la cinquième à la terminale dans le public et le privé), latin et grec seront voué à la disparition.
- les classes bilingues et les sections euro disparaîtront.
-20% des enseignements pourront être modulés de façon différente d’un collège à un autre : tous les élèves n’auront donc pas suivi les mêmes enseignements en arrivant au lycée !
- les heures de groupes actuellement inclues dans les enseignements en 6e disparaîtront.
- la DP3 (découverte professionnelle) en 3e sera supprimée.
- des horaires disciplinaires seront globalisés, comme ceux des sciences (SVT, physique, techno) en 6e, d’autres risquent d’être proposés seulement 1 semestre sur l’année (arts plastiques et éducation musicale).
- des heures d’accompagnement personnalisé (AP) sont prévues… mais en classe entière, et
à la place de certaines heures de cours, pas en plus ! Qu’espérer d’une aide personnalisée à 29 élèves/classe ? Si on veut faire de petits groupes d’aide et de soutien, il faudra piocher des heures dans un « forfait horaire », mais il n’y en aura pas pour tout le monde !
- de nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) seront mis en place, mais ils devront se faire en prenant sur les heures disciplinaires, et non pas en plus. Par exemple, au lieu de faire 3h d'anglais en 5ème, les élèves pourront ne faire que 2h d'anglais + 1h d’enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) où l’anglais sera associé à une ou deux autres matières en fonction de thématiques fourre-tout décidées par le ministère.
- l’enseignement ne se fera plus annuellement, mais par cycle entier intégrant plusieurs niveaux : un seul cycle pour les classes de 5ème, 4ème, 3ème.et, à l’intérieur de ce cycle, les horaires seront adaptables : ce sera donc 5000 collèges, 5000 organisations différentes, avec la disparition d’horaires nationaux par an identiques sur tout le territoire national.

Mais dans le même temps, entre 2013 et aujourd’hui, le ministère a supprimé 193 divisions de 6ème, 278 de 5ème, 163 de 4ème ! 

La moyenne des élèves par classe donnée par le ministère pour la rentrée 2014 est de 32,5 élèves en seconde !
Pour les professeurs, la priorité, ce n’est pas de diminuer les enseignements disciplinaires, mais d’alléger les effectifs, de rétablir les groupes, de donner à chaque élève les chances de réussir et d’apprendre.

Voilà pourquoi nous sommes en grève ce 11 juin, comme le 19 mai, contre la réforme du collège, pour son retrait. Voilà pourquoi nous resterons mobilisés jusqu’à son abrogation.

Lien permanent Nom de l'auteur