Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Le groupe CONFORAMA va très bien, ses salariés beaucoup moins

Publiée le 06/10/2014

1860413606cc068b59288b968301b7fd

Conforama vient de publier ses résultats 2013/2014, ils sont très bons malgré la crise qui touche la France et l’Europe.

Le chiffre d’affaire du groupe Conforama a progressé sur cette période de 1% à 3.101 milliards €. La France (2/3 des établissements du groupe) gagne 2.5% à périmètre constant. Dans le même temps, la marge de Conforama s’améliore passant de 119 millions € à 140 millions € (soit + 18 %).

Dans ce contexte, le propriétaire du Groupe Conforama, le Groupe sud-africain Steinhoff envisage une cotation secondaire sur la bourse de Francfort.

Tout va très bien pour Conforama et son actionnaire principal.

Pour les salariés, le tableau est beaucoup plus sombre.

En effet, pour cette cotation en bourse les salariés ont dû subir plusieurs plans sociaux et « se serrer la ceinture ». Depuis 2009, le Groupe Conforama a mis en place un Plan de Mobilité Volontaire sur la France, plusieurs plan sociaux pour arriver à une fermeture définitive de La Maison de Valérie, des plans sociaux avec fermetures d’établissement en Italie et en Péninsule Ibérique, un plan social dans le service après-vente avec la fermeture de 7 établissements Conforama Service et 288 suppressions de postes et la fermeture de 2 établissements Conforama en région parisienne (St Brice et Malakoff).

Dans le même temps, les effectifs sur la France ont « fondu comme neige au soleil » : moins 2 000 salariés à périmètre constant sur 5 ans ce qui se traduit par des établissements en sous-effectif et des conditions de travail qui deviennent inacceptables. Les salaires sont bloqués et la participation aux bénéfices est nulle depuis 4 ans.

Enfin, Le dialogue social est inexistant depuis 2009. Les élus et mandatés subissent, dans de très nombreux établissements Conforama, des pressions, des intimidations et des sanctions qui ne sont plus acceptables.

La Section FEC-FO de Conforama tient à dénoncer et condamner cette politique d’austérité que subit l’ensemble des salariés de Conforama. La priorité doit maintenant être donnée aux augmentations de salaires, à l’emploi, aux conditions de travail et au dialogue social.

Lien permanent Nom de l'auteur