Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Statistiques : fortes disparités des prix à la consommation au sein de l’UE

Publiée le 16/07/2014

Alors que le niveau des prix dépasse de 40% la moyenne européenne au Danemark, il lui est inférieur de 52% en Bulgarie selon Eurostat.

L’étude publiée le 19 juin par Eurostat, l’office des statistiques de l’Union européenne (UE), sur le niveau des prix à la consommation dans les 28 États membres, révèle de très fortes disparités et, au passage, une surprise. On s’aperçoit en effet que les prix sont plus élevés en France qu’en Allemagne (9% au-dessus de la moyenne européenne dans l’Hexagone contre seulement 2% outre-Rhin).

Bien évidemment, les pays où l’on trouve les prix à la consommation les plus bas ne sont pas forcément ceux où le pouvoir d’achat des habitants est le plus élevé. En croisant cette étude avec d’autres statistiques publiées par Eurostat en décembre 2013 sur la consommation individuelle effective par pays, on constate qu’il se produit même exactement l’inverse. La Bulgarie, où le niveau des prix est le plus bas (inférieur de 52% à la moyenne européenne), est aussi le dernier pays de l’UE en terme de pouvoir d’achat (49% de la moyenne européenne). En Roumanie, où le niveau des prix est de 43% inférieur à la moyenne européenne, le pouvoir d’achat ne représente que 50% de la moyenne européenne. Les autres pays de l’Est, mais aussi le Portugal, la Grèce, Chypre et l’Espagne se trouvent dans la même situation.

Les pays les plus chers sont, derrière le Danemark (40% de plus que la moyenne européenne), la Suède (30% de plus), le Luxembourg et la Finlande (23% de plus). Des niveaux de prix de 10% à 20% supérieurs à la moyenne ont été observés en Irlande (118%), au Royaume-Uni (114%) ainsi qu’aux Pays-Bas (110%), alors qu’en Belgique et en France (109% chacune), en Autriche (107%), en Italie (103%) et en Allemagne (102%) des niveaux de prix jusqu’à 10% au-dessus de la moyenne ont été constatés.

Les prix des produits alimentaires sont les plus variables
À noter que ce sont les prix des produits alimentaires qui ont le plus varié, de 38% en dessous de la moyenne en Pologne à 40% au-dessus au Danemark. L’écart se révèle encore plus important pour les boissons alcoolisées et le tabac (137%), avec les prix les plus bas en Bulgarie (41% en dessous de la moyenne) et les plus hauts en Irlande (78% au-dessus de la moyenne). Cela s’explique par d’importantes différences d’un État membre à l’autre dans la fiscalité appliquée à ces produits.

L’habillement est l’un des groupes de produits dont les différences de prix sont le moins marquées, la Hongrie (25% en dessous de la moyenne) étant l’État membre le moins cher et la Suède (30% au-dessus), le plus cher.
Les disparités sont également moins importantes pour l’électronique grand public et les véhicules personnels. En revanche, le secteur de l’hôtellerie et de la restauration affiche lui aussi de fortes disparités : entre 43% en dessous de la moyenne en Bulgarie et 49% au-dessus au Danemark.

Les statistiques d’Eurostat sont basées sur des enquêtes couvrant plus de 2 400 services et biens de consommation à travers l’Europe, y compris les loyers. En revanche les achats de logement ne sont pas pris en compte, ni les dépenses relatives à l’achat des biens et de services fournis par les administrations ou institutions à but non lucratif, tels que les services publics d’enseignement ou de santé.

Lien permanent Nom de l'auteur