Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

COCA-COLA externalise son service de distribution automatique

Publiée le 15/02/2014

C010d7c0b544869017000e10556f5d1f

Le service de distribution automatique de Coca-Cola et ses 102 salariés en passe d’être cédés au groupe Daltys. FO et les salariés sont mobilisés contre cette cession d’activité.

La dernière publicité de Coca-Cola est intitulée «Des raisons d’y croire». «Avec cette campagne, nous prenons la parole pour encourager les gens à aller vers un monde meilleur», indique au journal Les Échos sa directrice marketing… Qui omet simplement d’indiquer que son embouteilleur, Coca-Cola Enterprises, encourage aussi certains de ses salariés à «aller vers un monde meilleur», en cédant leur activité.

Externalisation des licenciements

Coca-Cola Enterprises appartient à 33% à Coca-Cola Company, la maison mère d’Atlanta, et son résultat net était de 667 millions d’euros en 2013. Elle est l’embouteilleur de Coca-Cola pour plusieurs pays européens. En France, l’entreprise sort d’un PSE qui a vu, en 2013, 160 postes disparaître sur les 2.800 salariés. Aujourd’hui, les salariés sont mobilisés à la suite de la réunion du CCE qui a lancé une consultation relative à la cession, en avril 2014, du service de distribution automatique. Ce service emploie 102 salariés et est actuellement rattaché au service commercial. Quatre-vingt-dix pour cent de ces salariés étaient en grève lors de la mobilisation du 31 janvier dernier.

«Coca-Cola externalise les futurs licenciements», déplore Cyril Herbin, délégué syndical central de FO. Ce service assure le remplissage et l’exploitation des distributeurs automatiques de la marque, situés dans des entreprises ou des centres commerciaux notamment. «Le repreneur pressenti, la société Daltys, est connu pour son absence de CCE et le maintien en son sein de normes sociales très diverses entre les structures du groupe», indique le délégué syndical qui ne cache pas son inquiétude quant à la pérennité des emplois cédés et poursuit la mobilisation pour éviter cette cession.

Lien permanent Nom de l'auteur