Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Le TGV de la restructuration chez VIVARTE

La Section Syndicale FO Groupe Vivarte (La Halle – Caroll - André - Minelli – Kookaï, etc.) s’inquiète du virage à 360 degrés pris par le Groupe.

Publiée le 13/08/2013

Depuis l’arrivée du nouveau PDG, Monsieur Lelandais, il y a maintenant un an, la quasi intégralité du Groupe Vivarte a subi une restructuration majeure. La plus visible étant la disparition de l’enseigne Beryl (93 magasins), ainsi qu’un nombre conséquent de fermetures de magasins sous diverses enseignes (Kookaï, Halle aux vêtements, André, Halle aux Chaussures) qui s’accélèrent sans que les Représentants du Personnel au Comité de Groupe n’aient la moindre information.

Depuis maintenant plusieurs mois, et ce malgré de nombreuses questions, les représentants FO subissent le peu de communication des nouveaux dirigeants. Ceux-ci, experts dans les domaines de la presse, préférant s’épancher dans les médias sur des plans communication, plutôt que de communiquer en interne.

Début juillet, la presse économique (les Echos, le Figaro, Capital.fr) a publié les articles concernant les difficultés financières du Groupe Vivarte.

Le 24 juillet 2013, lors d’une réunion extraordinaire, Monsieur Lelandais (PDG du Groupe Vivarte), a expliqué aux représentants FO qu’il s’agissait d’une tentative de déstabilisation du Groupe Vivarte.

Pour la Section Syndicale FO Groupe Vivarte, il n’y a pas de fumée sans feu, les journalistes ne sont pas tous des menteurs.

La Section Syndicale FO du Groupe Vivarte s’inquiète et sera extrêmement vigilante quant à la suite donnée à ces restructurations d’enseignes. En effet, avec les nouvelles lois de l’ANI sur la sécurisation de l’emploi, il sera beaucoup plus facile pour le Groupe Vivarte de tailler dans les effectifs.

Lien permanent Nom de l'auteur