Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Flexibilité : en toute lettre dans le dernier texte patronal

Publiée le 10/12/2012

La présidente du MEDEF, Laurence Parisot, l'a redit à la télévision, le patronat ne signera pas d'accord sur la "sécurisation de l'emploi" si les syndicats n'acceptent pas la flexibilité.

C'est ainsi que lors d'une nouvelle séance de négociation sur la "sécurisation de l'emploi", le 30 novembre, le texte patronal, réécrit après avoir été retoqué, est allé plus loin en inscrivant noir sur blanc le mot "flexibilité".

D'où la colère de FO : "La flexibilité, c'est maintenant, la sécurisation plus tard, peut-être". le texte est "bourré de chausse-trappes" et de "fausses avancées" et FO y voit "un grand bras d'honneur au gouvernement".

Refus d'une taxe sur les contrats précaires
Deux jours plus tôt, à l'annonce des chiffres du chômage (nouveau bond en octobre et aggravation pour le dix huitième mois consécutif), FO prévenait : "Non, la solution n'est pas dans plus de flexibilité". Et si le patronat matraque depuis longtemps sur le thème "les licenciements aujourd'hui font les emplois de demain", FO répond : "C'est faux ! Dans les statistiques de Pôle emploi, les entrées pour rupture conventionnelle, c'est peanuts". A contrario, ce sont les fins de CDD et d'intérim qui grossissent le nombre de demandeurs d'emploi. Pourtant le patronat refuse toujours la taxation des contrats courts, comme le revendiquent les syndicats.

A leur demande d'une modulation des cotisations sociales, afin de décourager le recours à ce genre de contrats précaires, Patrick Bernasconi (MEDEF) a fait savoir qu'il n'avait "pas mandat pour négocier" là-dessus. Prochain rendez-vous début décembre.

Lien permanent Nom de l'auteur