Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Cigarette virtuelle, danger réel ?

Que cache la cigarette électronique derrière son absence de fumée ?

Publiée le 10/12/2012

Elle fait débat dans les médias et fureur dans les lieux publics, où l’on «vapote» à qui mieux mieux. 

Le marché pèserait 10 millions d’euros aujourd’hui en France et se trouve en pleine expansion aux États-Unis. La e-cigarette est généralement fabriquée en Chine, ce qui ne rassurera guère le consommateur. Certaines sont seulement «assemblées» en France.

Elle comprend de nombreux composants chimiques contenus dans le liquide qui, chauffé par une résistance ou une pile, dégage une vapeur, sous forme d’aérosol, chargée ou non en nicotine et souvent aromatisée, que l’on inhale, tandis qu’une diode rougeoie pour donner l’illusion d’une véritable cigarette. 

À partir de 10 mg de nicotine, elle doit afficher un marquage CE délivré par un laboratoire agréé auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Il arrive que de peu scrupuleux fabricants remplacent le propylène glycol (PG) par de l’éthylène glycol, bien moins onéreux, aux propriétés similaires mais aux effets nocifs prouvés. Il convient donc d’être soupçonneux quand les prix proposés défient toute concurrence. Quant au propylène glycol, utilisé dans l’alimentation, les cosmétiques, la médecine, la pharmacie et l’aéronautique (antigel), aucune étude n’a encore démontré, jusqu’à maintenant, et notamment à long terme, sa toxicité aux doses utilisées, ce qui ne prouve pas son innocuité. 

L’OMS, qui considère qu’elle ne contribue pas à la lutte antitabac, et diverses agences de protection de la santé se refusent à recommander la cigarette électronique, quand elles ne la déconseillent pas, comme l’ANSM. 

Elle ne rencontre guère plus de soutien de la part des médecins tabacologues, dont certains entretiennent avec l’industrie pharmaceutique, grande fournisseuse de patchs nicotiniques, une certaine... dépendance.

Lien permanent Nom de l'auteur