Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Une baisse qui cache des hausses

Publiée le 27/06/2012

Selon l’INSEE, les prix à la consommation ont reculé de 0,1% en mai.

Pourtant... La principale cause de cette baisse est à chercher du côté des prix de l’énergie et plus particulièrement celui des carburants. Après avoir atteint des sommets, le prix de l’essence et du fuel a sensiblement baissé, même s’il se maintient à des niveaux élevés. Car sur les douze derniers mois, le prix de l’énergie a augmenté de 5% et le pétrole de 6,1% à lui seul.

En revanche, les prix de l’alimentation continuent de progresser, à hauteur de 0,6% en un mois et de 3% en un an. Selon l’institut, les prix des fruits s’envolent même de 7% en un mois ! Au total, les prix de l’alimentation augmentent de 2,9% sur les douze derniers mois. Plus insolite, l’arrivée –de plus en plus théorique– des beaux jours s’est également accompagnée d’une hausse vertigineuse du prix des voyages touristiques : + 19,5% en mai et + 3,2% sur un an.

Reste que ce recul global des prix se traduit aussi par une baisse de l’inflation sur les douze derniers mois. Alors que celle-ci était de 2,5% entre janvier 2011 et janvier 2012, elle n’est plus que de 2% sur les douze derniers mois. Une donnée importante puisque les minima sociaux sont indexés sur l’inflation et que celle-ci contribue également à définir la revalorisation du SMIC.

Ainsi, en plus de la revalorisation automatique du début d’année, un ajustement peut intervenir lorsque l’inflation dépasse les 2%. Ainsi, le gouvernement annoncera le 26 juin, devant les interlocuteurs sociaux, le montant du coup de pouce qui sera effectif au 1er juillet.

Pour FO, Jean-Claude Mailly a estimé qu’une hausse aux alentours de 5% permettrait de tendre vers l’objectif d’un SMIC représentant 80% du salaire médian.

Lien permanent Nom de l'auteur