Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Tarifs et horaires : la SNCF déroute

Les usagers consommateurs sont de plus en plus mécontents

Publiée le 24/01/2012

Malgré la hausse des prix du carburant, 16% pour le gasoil et 11% pour le super sans plomb 95 en un an, les Français ne vont pas pour autant privilégier le train : depuis le 3 janvier la SNCF a augmenté ses tarifs de 3,2% pour les TGV (sauf le nouveau TGV Rhin-Rhône), les trains interrégionaux Téoz et les trains de nuit Lunéa.

En guise de répercussion de l’inflation officielle et « en application des mesures du plan d’équilibre des finances publiques, le taux de TVA sur les billets » passent de 5,5% à 7%. Ce qui n’a pas manqué de mécontenter une nouvelle fois les usagers du rail français, qui sont quatre millions à l’utiliser chaque jour, un mois après des changements d’horaires controversés, décidés avec un manque flagrant de concertation, comme l’avait dénoncé Conso-France, regroupant des associations de consommateurs dont l’AFOC Force Ouvrière.

A cette occasion, une association d’usagers a par ailleurs rappelé que les « tarifs des TGV et des trains Téoz et Lunéa sont considérés comme excessifs par les familles et les voyageurs obligés d’organiser leurs déplacements à la dernière minute et d’acquitter alors le prix fort », et demandé que soit maintenu « un minimum de services ferroviaires Intercités, plus lents mais aux tarifs plus accessibles ». On n’en prend pas la bonne voie…., rappelons qu’en juillet 2011 un décret gouvernemental a permis à la SNCF de fixer plus librement ses tarifs, pour, comme l’avait souligné ConsoFrance, « améliorer le taux d’occupation de ses trains (actuellement de 70%) et proposer des prix plus compétitifs face à la concurrence ». « Appliqué dès 2012, il permettra de mettre fin aux périodes creuses et aux périodes pleines, et de pouvoir changer les tarifs à tout moment, selon l’offre et la demande ».

Bref, au final, on va assister à une augmentation globale des prix, que payera bien sur l’usager consommateur !

Lien permanent Nom de l'auteur