Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Délibération sociale sur la modernisation du dialogue social

Position de FO : l'augmentation générale des salaires est une priorité

Publiée le 03/05/2011

Une nouvelle séance de « délibération sociale » sur la modernisation du dialogue social s’est tenue le 26 avril 2011 au siège du MEDEF.

La délégation patronale a ouvert la séance en remettant un projet de « relevé de discussions » élaboré à partir du document transmis par les organisations syndicales, le 21 mars dernier, auquel FORCE OUVRIERE ne s’était pas associée.

Ce document préconise de poursuivre les discussions sur les IRP au regard de la valeur ajoutée en intégrant plusieurs thèmes.

Les discussions ont été serrées du côté patronal. Refusant de discuter de la rémunération des dirigeants, la CGPME est sortie de la délibération en cours.

Notre organisation a donc insisté pour voir intégrer dans le document le thème des salaires en tant que tel. Elle a aussi rappelé sa démarche tendant à l’amélioration des droits et moyens des IRP, notamment en termes d’information et de consultation tout en continuant de refuser le concept de codécision. C’est pourquoi nous avons insisté et obtenu que ces discussions se situent dans le cadre de l’information/consultation des IRP.

Il s’agit notamment de revendiquer davantage d’information sur les salaires pour pouvoir peser sur les négociations salariales.

Ce document n’étant qu’un « relevé de discussions », FORCE OUVRIERE a refusé de le voir soumis à la signature des organisations syndicales.

S‘est ensuite tenue la réunion du comité de suivi de l’agenda social paritaire. Les discussions ont fait ressortir l’opposition en tant que telle du patronat sur la prime proposée par le gouvernement.

Cette position n’est pas celle de FORCE OUVRIERE.

FORCE OUVRIERE veut mieux qu’une prime exceptionnelle et aléatoire. Elle réaffirme que l’augmentation générale des salaires est une priorité sociale en terme de répartition des richesses. Tel est pour nous l’intérêt de la délibération sociale sur la valeur ajoutée et du comité de suivi de l’agenda social.

Ceci étant, il importe de garantir le respect par les pouvoirs publics des prérogatives des interlocuteurs sociaux tenant aux procédures mises en place à travers la loi Larcher du 31 janvier 2007 et le protocole du 16 février 2010 de l’Assemblée nationale. Tel est l’objet de la déclaration des partenaires sociaux et du courrier que nous adresserons prochainement au Président de la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale.

Nous allons donc continuer à exiger du patronat des augmentations de salaire ainsi que du gouvernement pour les fonctionnaires. Cela nous conduit aussi à revendiquer une augmentation substantielle du Smic, la réunion automatique des branches et de la mise en place d’une prime transport.

La prochaine réunion de délibération sur la modernisation du dialogue social est prévue le 27 mai 2011.

Lien permanent Nom de l'auteur