Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Les négociations entre patronat et confédérations syndicales se poursuivent

La modernisation du paritarisme

Publiée le 21/04/2011

La réunion du 12 avril était consacrée à « la professionnalisations des acteurs ».

Pour la Confédération Force Ouvrière, ont été évoqués trois sujets essentiels :

- En récusant le terme « professionnalisation des acteurs », Force Ouvrière a insisté sur le fait que les syndicalistes siégeant dans les conseils d’administration des organismes paritaires interprofessionnels devaient avant tout être des militants mandatés par leurs organisations respectives dont ils n’étaient que les représentants et non des professionnels des conseils d’administrateurs.

- Que par voie de conséquence, les partenaires sociaux représentés dans ces organismes devaient veiller à ce qu’ils ne soient pas dépossédés de leurs pouvoirs politiques de gestion et de contrôle par la « technostructure» et qu’il convenait d’inverser les (mauvaises) habitudes qui ont pu quelques être prises ça et là : ce sont les conseils d’administration qui décident et l’administration des organismes paritaires qui exécute et non l’inverse !

- Cela amène naturellement à se pencher sur la formation des administrateurs en matière politique, économique et juridique, cette formation devant restée de la responsabilité des interlocuteurs sociaux, la formation « technique » étant assurée par les organismes paritaires eux-mêmes.

« Ces rappels aux fondamentaux » n’ont pas soulevé apparemment d’objections majeures de la part du patronat.
Par ailleurs, Force Ouvrière a demandé, comme les autres Confédérations Syndicales, que la question de la situation des administrateurs de ces organismes paritaires vis-à-vis de leur employeur soit clarifiée ou si nécessaire améliorée (continuité du lien salarial, perte de salaire, protection juridique,…).

En cohérence avec ce qui a été dit plus haut, Force Ouvrière a émis des réserves sur la « carrière » des administrateurs et a rappelé qu’il ne pouvait pas exister d’automaticité entre la détention d’un mandat et une promotion professionnelle.

Si cette séance de négociation est apparue positive, pour autant, la délégation patronale se contente de « prendre note » et d’acter les positions des uns et des autres, la négociation proprement dite n’ayant pas réellement commencé.

Lien permanent Nom de l'auteur