Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

Visite du Président chinois : FO fait part de son inquiétude

Publiée le 08/11/2010

FO ne peut que faire part de son inquiétude quant au sens pris par la visite officielle du Président de la République populaire de Chine en France.

FO rappelle que la Chine fait partie des membres importants, sur les plans économique et démographique, du G20 qui n’a pas ratifié les conventions 87 et 98 de l’OIT fondant la liberté syndicale et le droit de négociation collective. S’y ajoute dans le cas de la Chine, la non ratification des normes fondamentales interdisant le travail forcé. Or, la Chine est l’un des pays qui, admis au sein de l’OMC en 2001, a drainé, du fait de ses faibles coût salariaux et sociaux, nombre d’activités industrielles délocalisées.

FO rappelle qu’une attente forte et prioritaire des syndicats dans le monde, depuis la mise en place du G20 des chefs d’Etat et de gouvernement à la suite de la crise économique, est une réforme majeure du système économique et du système d’échanges commerciaux mondiaux afin de donner la priorité au progrès social. Cela passe par FO par la ratification et le respect effectif des conventions de l’OIT, à commencer par les normes fondamentales. FO craint que la forme prise par cette visite officielle ne signifie une mise au deuxième plan de cette volonté ou même son oubli.

Plus largement, FO fait part de sa consternation que cette visite soit finalement l’occasion pour un représentant du gouvernement chinois, de s’exprimer en France pour justifier l’emprisonnement de Lu Xiaobo, récent prix Nobel de la paix, et pour donner son avis sur la situation comparée, selon lui, des systèmes politiques chinois et français. FO rappelle en effet que le gouvernement comme l’Assemblée populaire en Chine ne sont pas élus mais désignés de fait par le Parti communiste, parti unique.

Lien permanent Nom de l'auteur