Les actualités de l’Union départementale FO Vienne


L'agenda FO Vienne

Consultez tous les évènements


Les actualités archivée

Voir les actualités en cours

Voir les archives

JC Mailly explique pourquoi FO ne signe pas le dernier communiqué de l'Intersyndicale

Force Ouvrière garde sa liberté de penser

Publiée le 23/10/2010


Une nouvelle réunion des organisations syndicales s’est tenue le 21 octobre 2010. FORCE OUVRIERE y était représentée par Michelle BIAGGI et Stéphane LARDY.

Nous avons, comme annoncé, réaffirmé nos positions (retrait du projet) et nos propositions en termes de modalités d’action.

Nous avons, en particulier, expliqué que pour renforcer et unifier le mouvement un appel commun à 24 heures de grève franche était nécessaire, que l’on ne pouvait pas continuer indéfiniment comme actuellement sans risque de débordement ou de lassitude des militants qui sont en attente d’une prise de responsabilité claire des confédérations et autres organisations.

Cet appel clair est refusé, en particulier par la CFDT et la CGT.

Une nouvelle date de grèves et manifestations a donc été décidée pour le jeudi 28 octobre (nous avions plaidé ainsi que la FSU et SUD pour le 26), ainsi que des manifestations le samedi 6 novembre (samedi d’après les vacances scolaires).

Un communiqué commun a été adopté. Nous ne sommes pas signataires, SUD non plus.

FORCE OUVRIÈRE n’acceptera jamais le projet de loi et n’entend pas glisser vers d’autres sujets, comme le laisse entendre le communiqué commun, que nous continuerons à traiter par ailleurs avec notre liberté de comportement.

Nous serons donc dans l’action commune les 28 octobre et 6 novembre avec plus que jamais nos revendications et en commençant à expliquer qu’à FORCE OUVRIÈRE on ne pratiquera pas l’embrouillamini qui vise à maintenir l’existence de l’intersyndicale.

Bien entendu, nous soutenons tous les syndicats et structures FORCE OUVRIÈRE dans l’action.


Lien permanent Nom de l'auteur